Angela est une amie de mon ex amant canadien « Brandon », c’est une fille très intéressante parce qu’atypique : issue d’une famille éclatée, qui n’adresse plus la parole à sa mère, qui s’est expatriée 4 ans à Montréal où elle s’est mariée à un canadien, avant de le ramener il y a un an à Paris où ils vivent une vie de bohème entre petits boulots, textes pour la radio et, je viens de l’apprendre, l’écriture d’une comédie musicale vaguement autobiographique. Ces quelques verres ont été l’occasion de faire le point sur ces 3 derniers mois pendant lesquels nous ne nous sommes vues, et c’est là que je me suis aperçue que pendant 3 mois j’avais essentiellement travaillé, j’ai certes fait 2 pauses vacances En Avignon et en Andalousie, mais ce furent de petites pauses, j’ai enchainé 4 mecs d’un site de rencontre dont un espèce de psychopathe que je passe plus de temps à virer qu’à draguer, je n’ai même pas tellement développé mes blogs, bref en 3 mois, je n’ai rien fait de remarquable. Angela m’a même demandé ce que j’avais et si j’étais fatiguée, j’en ai déduis que je devais avoir une très sale gueule; faut il accuser l’insomnie, la journée passée en agence non stop devant l’écran ou ce merveilleux coiffeur ?

C’est donc ça le mauvais point de revoir des gens qu’on n’a pas vue depuis longtemps, on est amené à faire le point sur les derniers mois et parfois ce n’est pas brillant.

Publicités