Nous étions au Smoke pour la 3e partie de l’anniversaire de « Bu », mon bro, afin de lui remettre enfin son cadeau : un magnifique synthé. Ce fut une soirée très tranquille, mais quand Bu a proposé qu’on finisse au Shannon, un pub du quartier dont on ne ressort pas indemne, j’ai préféré décliner. En effet chaque soirée passée dans ce pub ressemble à un bal inquiétant où les têtes se déforment et où les corps évoluent sur la piste de danse tapissée de bière comme des marionnettes tirées par un manipulateur ivre. J’ai uniquement quelques souvenirs de l’endroit qui me reviennent comme des flashs : des bottes dorées à paillettes sorties d’un sac à main, des chapeaux de pirates, des verres renversés, une arcade sourcilière ouverte, Bu se mariant avec une africaine en chaleur, mon amant canadien embrassant un vieux gay puis faisant tournoyer sur la piste un autre homme en fauteuil roulant, une bande de marines nous déclarant leur flamme…Bu compare cet endroit à un bateau qui tangue.

Parce que je n’ai toujours pas récupéré de la grosse fête du week end dernier, j’ai choisi de rentrer sagement et de finir la nuit seule dans mon lit avec un livre et une tisane.

Publicités